09/04/2021

Arrêté du 16 Mars 1955 - article 1 - modifié par arrêté 1989-07-31 art. 1 JORF 8 Août 1989
Pour prévenir la destruction des oiseaux et de toutes espèces de gibier et pour favoriser leur repeuplement, il est interdit de laisser divaguer les chiens dans les terres cultivées ou non, les vignes, les vergers, les bois, ainsi que dans les marais et sur les bord des cours d'eau, étangs et lacs . "Dans les bois et forêts, il est interdit de promener des chiens non tenus en laisse en dehors de allées forestières pendant la période du 15 Avril au 30 Juin".


À l’occasion d’une promenade en forêt, détacher nos animaux de compagnie peut s’avérer tentant. Mais ce petit geste en apparence anodin peut avoir un impact non négligeable sur la faune sauvage.
Vous êtes en forêt, accompagné de votre animal de compagnie préféré - le chien bien sûr - et naturellement, vous voulez lui enlever sa laisse pour qu'il puisse gambader partout ? Attention danger ! Pas pour lui, ni pour vous, mais pour les animaux de la forêt, oui. Ce réflexe peut en effet avoir des conséquences très lourdes, parfois même irréversibles, sur les mammifères et les oiseaux qui vivent dans les bois.

En effet, la forêt accueille une faune sauvage très variée, parmi laquelle de nombreuses espèces classées sur la liste rouge des espèces protégées en France. Respecter leur tranquillité, c'est assurer leur survie, leur reproduction et l'équilibre des écosystèmes forestiers.
Quelles sont les règles à suivre ?
Tout au long de l'année, les chiens doivent impérativement rester sous la surveillance de leur maître et ne pas s'éloigner à plus de 100 mètres. Au printemps, la règlementation se durcit : du 15 avril au 30 juin de chaque année, un arrêté ministériel impose aux propriétaires canins de tenir leurs animaux en laisse en dehors des allées forestières. En cas de non-respect, le contrevenant encourt une amende pouvant aller jusqu'à 750 euros.

Pourquoi de telles dispositions ? C'est à cette période précise que débute la mise-bas des mammifères et de nidification des oiseaux. Dotés d'un flair extrêmement affuté, les chiens pourraient facilement repérer les nouveaux nés en forêt et les oiseaux qui nichent au sol dans les espaces ouverts (landes et friches). Par leur simple présence, ils pourraient déranger et stresser les animaux forestiers particulièrement sensibles pendant cette période et ainsi, mettre en péril leurs reproductions.