Grandes orientations


La commune de Sainte‐Catherine est couverte par un Plan Local d’Urbanisme (PLU) approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 21 Juin 2007. Depuis, il a fait l’objet d’une modification n°1 approuvée le 16 Septembre 2011 et d’une modification n°2 approuvée le 12 Septembre 2014. 
Par délibération en date du 27 Février 2015, la commune de Sainte‐Catherine a décidé de réviser son Plan Local d’Urbanisme. Cette révision générale a pour objectif : 
La mise en conformité avec les lois Grenelle, ALUR 
La mise en compatibilité avec le SCOT et le PLH du territoire des Monts du Lyonnais 
L’actualisation selon les projets d’aménagements communaux

Conformément à l’article L101‐2 du Code de l’urbanisme, le projet d’aménagement et de développement durables (PADD) a donc ici pour fonction de présenter le projet communal pour les années à venir, dans le respect : 
d’un développement urbain maîtrisé en trouvant un équilibre entre renouvellement urbain et extension dans un souci de gestion économe du sol ; 
de la mixité sociale et de la mixité des fonctions permettant de répondre à la diversité des besoins et des ressources de la population ; 
de la prévention des risques naturels prévisibles, des risques miniers, des risques technologiques, des pollutions et des nuisances de toute nature ; 
de la préservation et la mise en valeur des milieux naturels, des paysages et du patrimoine bâti et naturel ; 
de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la maîtrise de la consommation énergétique notamment par la limitation des déplacements motorisés et la recherche d’une certaine densité.

Le PADD a fait l’objet d’une concertation avec la population et d’un débat en conseil municipal.

Les principales orientations retenues pour Sainte-Catherine sont les suivantes : 

  • la poursuite d’un développement modéré et maîtrisé 
  • le renforcement du rôle de centralité du bourg 
  • la préservation et la mise en valeur des richesses naturelles, écologiques et agricoles du territoire 
  • le maintien et la valorisation de la qualité du cadre de vie